ite/frères en marche
 

Sauvegarder la planète - c'est urgent   

frères en marche – Revue missionnaire des Capucins suisses

Chères lectrices, chers lecteurs

A Rio de Janeiro, en 1992, on a parlé pour la première fois de biodiversité au Sommet de la Terre. Ce qui a marqué cet événement international, c’est le grand nombre d’organismes non-gouvernementaux qui ont élargi l’horizon.

Il y eut une prise de conscience que toutes les questions concernant l’environnement devaient être abordées non simplement par des organismes étatiques qui n’étaient pas à eux seuls représentatifs de la conscience de plus en plus forte de tout ce qui concerne la création.

Personne n’ignore ce qui s’est passé à Paris lors de la COPS21 (30 novembre-10 décembre. Son Accord  marque un tournant dans l’effort de réduire les émissions de gaz à effet de serre dont nous sommes tous victimes. Une délégation de vingt Franciscains, dont quatre capucins, y représentait la famille franciscaine.

 «Laudato si», encyclique de notre Pape qui traite d’une question qui préoccupe tout un chacun, à savoir ce qu’il appelle la protection de la «maison commune» qu’est la création. Il s’inscrit aussi dans cette conscience de plus en plus vive que nous sommes tous concernés par l’avenir de la planète et donc de tous les hommes. Il s’agit de voir loin et large et de haut également. Nous sommes devant une révolution «copernicienne» de changement de mentalité.

Que l’esprit franciscain, de François de Rome et d’Assise, nous aide à rendre grâce pour la création en faisant nôtre le «Cantique des créatures» et à nous engager à mettre en pratique les propositions qui nous sont faites pour cultiver et garder le jardin dans lequel Dieu nous a placés. Et le Pape nous presse à accueillir avec un cœur ouvert ce document qui se place dans la ligne de la doctrine sociale de l’Eglise.

Que ce numéro qui reprend divers aspects de l’intégrité de la création soit pour vous attractif, parce qu’à la fois informatif et engageant.

 

Bonne lecture

Fr. Bernard Maillard, rédacteur