ite/frères en marche
 

Droits humains ... sans oublierla liberté religieuse?   

frères en marche – Revue missionnaire des Capucins suisses

Chères lectrices, chers lecteurs

Frères en marche, une revue bien nommée depuis tant d’années ! C’est que la marche est la marque de fabrique de notre travail d’information et de réflexion. Nous usons de l’expression «se mettre en marche ou en route», «avancer», cela fait partie de nos gènes religieux dans quelque religion que ce soit. Les croyants sont des marcheurs en quête de liberté et de sens.

Nous vivons dans un monde pluriculturel et pluri-religieux. D’ailleurs nous le percevons bien différemment qu’il y a cinquante ans, lorsque nous nous croyions le centre du monde et le cœur de la civilisation. Il n’est plus nécessaire d’aller bien loin pour en prendre acte.

Nous en sommes à la question des libertés et des droits humains comme aussi de ses besoins. Des experts nous aident à mieux percevoir la situation et d’autres partagent leur vécu en lien avec les défis de la rencontre de l’autre et des autres, très concrètement, que ce soit dans les Emirats Arabes Unis, la République démocratique du Congo, au Liban et en Amérique latine, via la théologie de la libération.

Notre perception de l’autre s’est affinée et donc devenue plus respectueuse des différences qui font aussi notre richesse dans le concert des nations et des religions. Notre regard plus cosmopolite nous a ouverts le cœur à des réalités autrefois bien vite catégorisées alors que la rencontre nous ouvre à des approches nuancées.

Le Pape François nous appelle à développer une culture de la rencontre pour passer d’une culture de la suspicion à une culture de confiance entre chrétiens et adeptes d’autres religions. Dépasser les préjugés et créer les conditions d’un développement humain qui profite à tous et devienne un puissant facteur de paix. Oser penser et agir ainsi, c’est considéré comme de la naïveté, c’est e battre contre le vent. Les barrières sociales, religieuses, économiques ne nous sauvent pas mais nous enferment. Soyons des êtres de liberté, conscients des défis qui se posent à nous, aujourd’hui. Soyons des artisans de paix. Et en ce temps de l’Avent, cheminons avec espérance.

 

Bernard Maillard