ite/frères en marche

La rencontre interreligieuse: un défi   

Le danger d’une classification

J’achève la lecture passionnante d’un livre écrit par une journaliste française de souche algérienne, Fadila Semaï, («L’ami parti devant» chez Albin Michel) qui s’est mise en tête de retrouver dans son pays d’origine la trace de ce fameux «Mohamed» qui sauva au prix de sa vie celle de Christian de Chergé. C’était à l’époque où le futur prieur de Tibhirine n’était qu’un jeune conscrit, enrôlé dans une armée coloniale faisant la guerre aux moudjahidin en lutte pour l’indépendance de leur patrie.

Aimeriez-vous lire tout l’article en PDF ?
Alors enregistrez-vous (gratis pour les abonnés à la revue).

Avec un abonnement on-line, vous pouvez charger tout le numéro en PDF.