ite/frères en marche
 

S’autoriser une autre vie   

François: du riche marchand au mendiant

«J’ai vécu pendant de nombreuses années comme si le Christ n’avait jamais existé!» Une confidence de François qui a de quoi surprendre. Indiscutablement, sa famille a fréquenté l’office dominical et a célébré les jours de fêtes religieuses. Son absence à la messe dans la petite ville médiévale d’Assise où tout le monde se connaît aurait été très mal perçue. Qu’estce que le saint préféré du christianisme, vénéré aujourd’hui dans le monde entier tant par les grandes religions que par celles qui se réclament de la nature, sousentendait sur sa vie religieuse en tant que marchand d’étoffes de luxe?

Vor der Kirche San Francesco in Assisi: Eine mächtige Erinnerung an Franziskus, den kleinen Bruder und nicht den erfolgreichen Ritter. | © Adrian Müller

documents