ite/frères en marche
 

Islam - vivre en bonne intelligence   

frères en marche – Revue missionnaire des Capucins suisses

Chères lectrices, chers lecteurs

En abordant l’islam dans ce dernier numéro de l’année, nous nous engageons sur un chemin qui requiert un grand respect de l’autre dans ses diverses «facettes», car on ne s’arrête pas sur l’une ou l’autre d’entre elles, mais on est appelé à prendre en compte si possible l’ensemble.

La photo d’un rappeur nous fait sortir des clichés traditionnels et nous renvoie à la présence de jeunes musulmans aussi bien chez nous que nos jeunes. Elle peut paraître surprenante dans notre revue. Toutefois, pour lui faire contrepoids, nous avons au dos de la couverture un derviche dansant qui souligne l’aspect mystique de l’islam. Stefan Maurer, photographe professionnel, a été retenu pour représenter certaines scènes de la vie quotidienne de musulmans en Suisse.

Nous n’avons pas voulu, dans ce numéro, faire un «one-man show». Nous avons requis la collaboration de spécialistes qui font état de questionnement dans le monde musulman. En leur donnant la parole, nous entrons directement dans leur conception de l’islam et en prenons conscience. De plus, une enquête sociologique nous donne un reflet de

la jeunesse musulmane en Suisse.

Un regard franciscain sur l’islam et le monde musulman nous rapproche parce que la fraternité a toujours été source d’inspiration pour la rencontre interreligieuse. Des frères capucins perpétuent en Algérie ce souci de dialogue et de communion non pour « convertir» mais «assurer» une présence qui parle par des actes non de prosélytisme, mais d’empathie et de proximité.

Aujourd’hui. François, notre pape, suite à Saint François d’Assise, est clair à cet égard, car il nous appelle à mieux nous connaître mutuellement pour mieux nous aimer. Puisse donc ce numéro y contribuer un tant soit peu!

Reconnaissons que nous sommes interpellés par la présence de l’islam et par sa foi en Dieu. N’y verrions-nous pas dans ce sens une chance pour nous de rendre compte de notre foi en Jésus-Christ. Le témoignage de Mgr Paul Hinder, évêque dans la péninsule arabique, est à cet égard éclairant. Laissons-nous interpeller et vivons en bonne intelligence.

Cela s’apprend aussi au quotidien. La dignité humaine de tout homme et de tout croyant se reconnaît à l’accueil que nous leur réservons et à ce que nous en apprenons par notre convivialité.

Tous nos vœux pour un «Joyeux Noël» et une «Bonne et heureuse année 2019» et merci de votre fidélité à notre revue

Bernard Maillard